Ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement

Sceau de Republique Gabonaise

Le Ministre Délégué à l'Economie sur le terrain à Port-gentil

Logo

Dans le cadre de la diffusion de la philosophie des 100 premiers jours du Gouvernement aux populations de l’Ogooué Maritime, le Ministre Délégué à l’Economie, Pascal HOUANGNI AMBOUROUE a entrepris une mission d’information dans la capitale économique, Port-gentil du 09 au 16 décembre 2016. Une mission qui a également permis au membre du gouvernement de toucher du doigt la réalité des port-gentillais au plus fort de la crise pétrolière internationale.

La philosophie des 100 premiers jours du Gouvernement qui part “De l’Egalité des Chances à la prospérité partagée” nécessite une analyse qui tient sur Une approche unidimensionnelle basée sur la possibilité d’ouvrir de nouvelles portes et la possibilité de nouvelles opportunités pour de nombreux Gabonais. De même, qu'elle admet Une approche tridimensionnelle basée sur l’obligation de solidarité en période de crise économique, la nécessité de rétablir la confiance et l’impérieuse obligation de réactiver les mécanismes de croissance économique.

Ainsi, après la lutte contre la vie chère à Libreville, le Ministère délégué à l'économie, Pascal Houangni Ambouroue s'attaque aux préoccupations socio-économiques des employés des sociétés pétrolières Robert Services et Halliburton basées à Port-gentil. Lors de sa dernière visite dans la capitale économie du 9 au 16 décembre 2016, le membre du gouvernement a pu avoir une idée précise de la réalité des pétroliers.

Dès son arrivée à Port-gentil, le ministre a eu une réunion de travail avec le Gouverneur, Patrice ONTINA. Une séance de travail qui lui a permis d'avoir une idée large de la situation socio-économique de la ville. Au sortir de cette séance de travail, le membre du gouvernement est allé visiter les entreprises soupçonnées comme étant en crise.

Cette visite l’a conduit à Robert Services ou à son arrivée, il a été accueilli par le personnel et aucun dirigeant de l’entreprise n’était présent, malgré l’information de son arrivée. C’est dans ce contexte que le Ministre apprendra que les propriétaires ont délocalisé les bureaux de la Direction à leur domicile privé.

Sur le vif, le Ministre a dit en substance aux agents que le Gouvernement tient à cœur les problèmes que rencontrent des milliers des travailleurs gabonais notamment à Port-Gentil et dans le cas d’espèce, à Robert Services. Le représentant des salariés pour sa part, a remercié le Ministre, mais surtout le Gouvernement pour la prise en compte de leur problème qui dure depuis sans que personne ne vienne tenter de trouver une solution. “Nous ne revendiquons pas les augmentations de salaire, mais simplement la régularité de nos salaires, et dénonçons les licenciements massifs et abusifs de près de 1000 (mille) de nos collègues au mépris de la réglementation en vigueur”.

Aujourd’hui, du fait de plus de six (6) mois de salaire impayé, ils ont enregistré plusieurs décès de leur collègue faute de moyen ou de soutien en cas de maladie. Face à cette liquidation programmée de l’entreprise par la direction, ils demandent que soit mis en place, un plan social pour accompagner les agents.

Du côté de la société Halliburton, le constat est à l’identique avec un léger mieux vu que les salaires continuent à être versé régulièrement même si on note la fermeture progressive de la société. En effet, depuis près d’un an, la Société a renoncé à plusieurs marchés qu’elle avait obtenus, mieux, elle a renoncé à souscrire à l’acquisition de nouveaux marchés conséquence, elle refuse de travailler.C’est dans cette situation d’incertitude que les agents travaillent malgré tout.

Le Ministre délégué a pu constater de visu la situation économique défavorable des Port-gentillais, en raison des conséquences de la chute du baril du pétrole. Dans cette ville, la barre des 2000 emplois précarisés, est atteinte. Cette situation dépasse la seule implication de l’inspection du travail d’où, ils interpellent le Gouvernement au regard de la situation de précarisation continuelle de nombreux citoyens.

Autre conséquence de la crise sur l’emploi est, le recours par les entreprises aux congés techniques qui finalement sont devenus une stratégie de licenciement. Au regret, on note que le législateur n’a pas prévu l’aspect social du licenciement économique.

Dans le même élan, Le Ministre Délégué à l’Economie, Pascal HOUANGNI AMBOUROUE a visité la Direction de la Douane de Port-Gentil et son quai pour aller constater les conditions de travail et se rendre compte du ralentissement de l’activité portuaire liée à la crise économique. Cependant, le ministre a apprécié le niveau de rendement de cette structure dans les recettes de l’Etat au plus fort de la crise.


Le membre du gouvernement a également profité de cette mission pour redynamiser les structures de bases du Parti Démocratique Gabonais au lendemain du séminaire de restitution du 10 décembre 2016, pour promouvoir les résolutions du séminaire d’Arambo. 

Le natif de la province de l'Ogooué Maritime, Pascal HOUANGNI AMBOUROUE a mis à profit son séjour Port-Gentillais pour constater le niveau d’exécution des chantiers liés à l’organisation de la CAN en compagnie du Gouverneur de la Province. Cette visite l’a conduit tour à tour au stade et à l'aéroport international de Port-gentil. Le Ministre s’est dit satisfait de la qualité des travaux et de l’engagement du Chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA d’offrir à la jeunesse Port-Gentillaise en particulier cette CAN.

 

 

 

Publié le : 21 / 12 / 2016

Autres Informations-

Connexion Visiteur en ligneConnexion