Ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement

Sceau de Republique Gabonaise

Lutte contre le blanchiment d’argent : Les experts de la Cemac en conclave à Libreville.

Logo

Le ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, a présidé le 28 septembre 2018 au Radisson Blu de Libreville, la 7ème plénière statutaire du Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac). Cette rencontre des experts de la finance devrait permettre aux Etats membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (Cemac) de lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Il déclare : « La plénière avait pour objet de prendre certaines décisions qui vont se poser à l’ensemble de la sous-région. Le Gabon doit appliquer les recommandations et  les résolutions prises par le Gabac d’autant plus que c’est le Gabon qui assure la présidence ».

Pour le Gabac, il existe plusieurs méthodes de blanchiment d’argent dans la  sous-région et pour en limiter les dégâts, il faut renforcer des dispositifs règlementaires. « Nous avons abordé un certain nombre de points, à savoir la modification de certaines dispositions du règlement qui porte prévention et répression du blanchiment des capitaux et du financement du terrorisme. Nous avons adopté le rapport d’activités et le programme d’activités pour l’année 2019. Mais surtout nous avons parlé de l’opérationnalité des Anif (Ndlr : Agence nationale d’investigation financière) », explique Saturnin BITSY, le Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux au Gabac.

Pour lui, les Anif sont des véritables cellules de renseignement financier, des clés de route des dispositifs contre le blanchiment des capitaux dans les différents Etat de la CEMAC.

Publié le : 03 / 10 / 2018

Connexion Visiteur en ligneConnexion